Plus d'infos

Far Cry 5 : Aussi bon que ses prédécesseurs ?

Après deux ans d’absence, la saga Far Cry fait son grand retour avec un cinquième volet qui emmène le joueur au Montana, affronter Joseph Seed et sa secte qui a pris le contrôle des terres locales. Joseph Seed nous fera t’il oublier l’incroyable Vaas Montenegro ? C’est ce que nous allons découvrir.

PRÉSENTATION 

Annoncé pour la première fois en mai 2017 sur Twitter, Far Cry 5 est édité et développé par Ubisoft. Fortement attendu par un grand nombre de fan quelque peu déçu par le hors-série Far Cry Primal, le jeu est sorti en France le 27 mars 2018 sur PC, PS4 et Xbox One.

Après avoir nagé avec les requins près des îles du Pacifique (Far Cry 3) et escaladé les montagnes de l’Himalaya (Far Cry 4), le joueur est emmené au Montana dans la région fictive de Hope Country. Contrôlé par un groupe fanatique religieux, le joueur débarque dans la région accompagné d’un Marshall et d’un Shérif du coin afin d’arrêter le leader de ce groupe : Joseph Seed, mais ça tourne mal.

Éditeur & Développeur : Ubisoft
Sortie Française : 28 Mars 2018
Genre : Action-aventure, FPS
Plates-formes : PlayStation 4, Xbox One, Pc

 

CAMPAGNE ET GAMEPLAY

L’arrestation de Joseph ne c’est pas déroulé comme prévu. Une fois les menottes aux poignets de Joseph, le héros monte dans l’hélicoptère. Aussitôt qu’il décolle, les converties de la secte s’attaquent à l’hélicoptère en montant dessus et le caillassent. L’hélicoptère fini par s’écraser plus loin dans la forêt. In extremis, notre héros réussi à s’échapper face aux hommes armés de la secte présent sur le lieu du crash, ce qui ne fut pas le cas pour les deux compagnons accompagnant notre protagoniste.

Les premières minutes du jeu sont vraiment convaincantes, ce premier contact avec Joseph Seed pose très rapidement le cadre du jeu. Après s’être échappé, le héros est vite contraint à rejoindre la résistance qui l’aidera à revoir ses amis. (Vous avez un sentiment de déjà vue ? Moi aussi) Commence alors votre quête : libérer tout Hope Country de l’emprise de la secte fanatique. A la manière d’un Ghost Recon Wildlands, avant d’affronter le Père il vous faudra vaincre les trois membres de la famille Seed, qui contrôlent chacun une région. Faith à l’Est, John à l’Ouest et Jacob au Nord. Avant de les affronter, vous devrez à la manière d’un Just Cause, reprendre petit à petit le contrôle de la région en faisant grimper la jauge de résistance, ​en complétant différents types de missions. Afin de compléter l’histoire principale il faudra au minimum une vingtaine d’heures de jeu.

Ce nouveau système de progression donne un coup de frais à la série. Il donne une très grande liberté au joueur, qui peut effectuer les missions dans l’ordre qu’il souhaite. Tout de même, à force de les faire, elles créent chez le joueur un sentiment de répétition, les missions sont répétitives. Les quelques interventions des lieutenants n’y changent pas grand chose. Comparé à Far Cry 3 où chaque intervention de Vaas étaient vraiment marquantes. Outre les missions principales, on trouve aussi un grand nombre de missions secondaires divers et varier. Des missions qu’il va falloir aller les chercher auprès des résistants, en allant leur parler.

Pour affronter les membres de la secte ainsi que les animaux sauvages de Hope Country, il faudra acheter de l’équipement (armes, véhicules et munitions). Si les débuts sont assez difficiles, on découvre au fur et à mesure la richesse de cette région. De plus, un grand nombre d’habitants frileux et paranoïaque, ont mis de côté des ressources dans des bunkers et autres endroits secrets. Vous obtiendrez leurs localisations après vous être renseigné auprès des résistants. C’est un bon défi pour les joueurs puisque l’accès à ces caches de survivaliste n’est pas toujours évident.

Parlons un peu de l’IA. Celle-ci semble ne pas avoir évolué depuis un bon moment, elle semble même avoir régressé. L’ennemi possède un champ de vision très large et presque à rayon-X. Même caché derrière un arbre et équipé d’un silencieux ou d’un arc vous serez vite repéré. Quasiment chaque phase d’infiltration part en sucette. Il suffit de dégommer le sniper isolé sur sa tour et tout le camp se met à votre recherche.

Dernièrement, le dicton « less is more » semble être appliqué dans un grand nombre de jeux. Far Cry 5 n’y échappe pas. Le HUD fut complètement revisité afin d’offrir une immersion totale, dans un monde graphiquement très beau. Un pack texture 4K serait apparemment en préparation pour les plus gourmand d’entre nous.  Le studio de développement est parvenu à retranscrire fidèlement l’ambiance rurale des Etats-Unis. De nuit comme de jour, on prend plaisir à ce balader, à écouter les animaux chanter, etc. Niveau immersion rien à dire, c’est bluffant. On notera l’apparition de la boussole qui remplace la mini-carte.

 

Tout comme dans Far Cry 4, vous avez la possibilité de compléter l’aventure en coopération. Par ailleurs, il est possible d’obtenir le soutien d’experts et de combattants. Ces IA que l’on débloque lors de différentes missions, s’avèrent vraiment utiles selon votre style de jeu. Boomer le chien, est très utiles pour les phases d’infiltrations, puisqu’il a la possibilité de marquer les ennemis aux alentours. Si tout de même votre mission part en sucette, vous aurez alors l’embarras du choix. Besoin d’un soutien aérien ? Vous pouvez faire appel à Adélaïde Drubman et son hélico ou à Nick Rye et son avion. Si vous préféré un soutien terrestre vous pouvez compter sur Cheeseburger : l’ours affamé ainsi que Sharky Boshaw, qui transformera vos ennemis en torche humaine avec son lance-flamme.

 

ARMES ET VÉHICULES

Comme évoqué un peu plus haut, pour combattre l’ennemi, il faut bien être équipé. Après avoir libéré le premier village, je me suis rendu au magasin d’armes afin de faire le plein de munitions et de voir ce que le jeu nous offre en matière d’armement. Je fus frappé par la pauvreté de l’arsenal. Le nombre d’armes de poing et d’armes de corps-à-corps est supérieur au nombre de fusils d’assaut et fusils de précision. Je ne parle même pas des 4 pauvres mitraillettes. Vous obtiendrez au début de votre quête l’AR-C, un fusil d’assaut polyvalent qui selon moi fera l’affaire tout au long de l’histoire.

Coté accessoire, le jeu offre le strict minimum. C’est-à-dire viseur, silencieux et chargeur. Pas de quoi s’affoler.

  • Liste des viseurs : reflex, laser, optique, métallique, tactiques, ranger amélioré. Les snipers pourront être équipés d’une lunette de tireur d’élite ou d’une lunette ADV-X tireur d’élite.
  • Liste des accessoire de bouche : Silencieux, Silencieux carré.
  • Accessoire chargeur : Chargeur grande capacité.

Pour se déplacer au sein de Hope Country, le jeu nous donne la possibilité d’utiliser, les déplacements rapides, des voitures ainsi que des avions et des hélicos. Je ne vous cache pas que la prise en main des véhicules aériens au clavier souris est assez difficile au début. Si vous n’avez pas forcement l’envie de conduire, le pilote automatique peut s’en occuper.

Vous trouverez plus bas ma conclusion. Sur-ce, je vous laisse avec des images prisent durant le test sur PC.

T'en penses quoi ?
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
Conclusion
Malgré une introduction et une fin marquante, Far Cry 5 ne se démarque pas suffisamment de ses prédécesseurs. Bien introduit, le personnage de Joseph Seed s'avère peu convaincant. Les quelques interventions de celui-ci durant l'histoire ne sont pas si marquantes. Certes meilleur que Pagan Min, Vaas reste encore indétrôné. Mis à part le scénario, l'IA et un sentiment de déjà-vue par ci par là, le monde de Far Cry 5 est renversant. Ouvert, beau et vivant, les possibilités y sont nombreuses. Sans trop s’éloigner des codes de la série, Ubisoft à su offrir un jeu fun et immersif, qui plaira à plus d'un.
Les bons points
  • Un gameplay réussi...
  • Beaucoup de fun
  • Un jeu bac a sable comme on aime
  • La beauté du Montana
  • On peu pécher !
Et les moins bons
  • ...mais parfois ennuyant
  • Trop répétitif
  • Un méchant qui manche de charisme
  • Un manque d'armes
  • On a vue mieux dans le pilotage d'avion/hélico
7.5
Bien
Gameplay - 8
Graphismes et audio - 6
Scénario - 9
Contenu - 7.5
Durée de vie - 7
Rédigé par
Rédacteur en Chef et CM chez FPSNews, je suis le responsable de toute l'équipe et veille donc au bon déroulement de tout ce qui entour le site. Etudiant le jour et joueur la nuit, le site me permet de partager avec une communauté qui ne cesse de grandir ma passion pour les jeux vidéo.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments