Rainbow Six Siege un jour free-to-play ? Pas avant la correction de différents problèmes

Et si Rainbow Six Siege devenait un jour un free-to-play ? En tout cas c’est ce que souhaite Leroy Athanassoff, le directeur du jeu. Mais avant de sauter le pas il précise que de nombreux aspects doivent changer en amont.

Entre le Season Pass annuel à 25€, les collections premiums, les Elites à 15€, les Passes de Combat à 10€ et les boosters, les joueurs de Rainbow qui veulent pleinement profiter de tout ce qu’offre le jeu, doivent dépenser à terme, un somme quelque peu considérable. A la vue de tous ces éléments, nos confrères de chez PCGamer se sont demandés si le modèle de distribution de Rainbow allait évoluer. Tandis que nous nous approchons de plus en plus de l’année 5 avec l’arrivée prochaine de l’Opération Void Edge, ils ont eu la chance d’interviewer Leroy Athanassoff, le directeur actuel de Rainbow Six Siege pour trouver réponses. Rainbow sera-t-il un jour gratuit ? 

A leur grande surprise, Leroy Athanassoff a répondu que c’est son souhait. C’est une décision d’entreprise et pense que l’équipe de développement elle aussi voudrait rendre le jeu accessible à tous, à un moment donné. Mais changer le modèle de distribution n’est pas qu’un simple ajustement de prix dans les stores. Il est en effet nécessaires que certaines fonctionnalités soit prêtes, pour qu’un jeu gratuit soit réussi et ai du succès. Et justement, l’une de ses fonctionnalités, c’est un contre efficace à la pratique du smurfing. Une pratique qui consiste à biaiser le système de matchmaking en partie classée, afin de monter en grade tout en jouant contre des joueurs d’un niveau inférieur.

Les smurfs sont partout 

Peut importe la communauté et les plateformes, la pratique du smurfing est partout. Là ou des jeux comme Dota 2 et Ovewatch peuvent bannir un compte s’ils détectent un écart de skill, Apex Legends ou encore R6 adoptent une stratégie différente. Chez EA, le matchmaking se fait en fonction des points du joueur le plus élevé. Tandis que chez Ubisoft, si la différence de point ne dépasse pas les 1000 dans un lobby, le matchmaking prendra le juste milieu / la moyenne.

Même si le système actuel a subi diverses modifications depuis quelques temps, cette pratique est toujours présente et crée une injustice envers de nombreux joueurs. Mais Athanassoff nous fait savoir que le studio travaille sur une nouvelle solution. Un nouveau système de détection qui ne se base plus que sur les victoires & défaites. Un smurf possède cependant des caractéristiques spécifiques. C’est pourquoi, une possible futur solution consisterait à intégrer le ratio d’éliminations/morts au système de MMR, pour contrecarrer la pratique et détecter les comptes smurfs dont l’objectif est de diminuer volontairement le MMR du lobby. Affaire à suivre

Retrouverez l’article original ici.

T'en penses quoi ?
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
Rédigé par
Rédacteur en Chef et CM chez FPSNews, je suis le responsable de toute l'équipe et veille donc au bon déroulement de tout ce qui entour le site. Etudiant le jour et joueur la nuit, le site me permet de partager avec une communauté qui ne cesse de grandir ma passion pour les jeux vidéo.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments