Rainbow Six Siege a-t-il atteint un niveau critique ?

Disponible depuis décembre 2015 sur PC, PS4 et Xbox One, Rainbow Six Siege est passé par de nombreuses étapes. Son chemin sinueux est cependant depuis quelque temps marqué par de nombreux problèmes, glitchs, hackeurs etc. Malgré des patchs et correctifs à répétition, le jeu n’arrive toutefois pas à y faire face. Ne serait-il donc pas temps de faire un Rainbow Six Siege 2 ? Un jeu sur des bases solides, pensé dès la conception pour la compétition ?

Avec les temps qui courent et les mesures prisent pour endiguer l’épidémie, un grand nombre de joueurs sont chez eux et profitent du confinement pour jouer. Mais ces derniers temps, de plus en plus de joueurs Rainbow Six Siege expriment leur lassitude et énervement sur les réseaux. Là où des jeux en beta comme Valorant, proposent une certaine stabilité, un anti-cheat annoncé comme puissant à sa sortie et des modes d’entraînements pour augmenter sa maîtrise, Rainbow Six Siege peine à faire face à de nombreux problèmes.

Un problème de serveurs ? 

En développement depuis 2013, Rainbow Six Siege est à l’origine baptisé Rainbow Six Unbreakable. Basé sur le moteur graphique d’Assassin’s Creed, le studio Montréalais propose à l’E3 2014 une bande annonce de gameplay captivante. Lors d’une intervention tactique multijoueur, une équipe du SWAT prend d’assaut une maison afin de secourir un otage. Une intervention marquée par des séquences de destructions des murs et des fenêtres. Des mécaniques d’intervention novatrices et séduisantes.

A sa sortie en décembre 2015, Rainbow Six Siege avait sa petite communauté, qui après l’annonce de saisons et de nouveaux contenus n’a fait que grandir avec le temps. Avec une scène esport et des Six Invitational de plus en plus sensationnels avec les années qui ont servi de vitrine, Rainbow Six Siege a atteint pas moins de 55 millions de comptes. Un nombre qui pour un petit jeu au départ fait tourner des têtes. Cependant, un nombre de joueurs important fait ressortir, qu’on le veuille ou non, plusieurs problèmes.

Le trailer de Rainbow Six Siege dévoilé à l’E3 2014, qui comme on peut le voir, montre un jeu bien différent de celui d’aujourd’hui.

D’un point de vue compétitif le jeu est quasiment parfait. Les joueurs professionnels vous le diront, le jeu est irréprochable en LAN. Mais l’expérience multijoueur, c’est une autre histoire. Afin d’assurer une qualité de service optimale et multi-plateforme, Ubisoft a fait appel au service Microsoft Azure. Avec des serveurs implantés partout dans le monde, Ubisoft assure ainsi une présence sur la quasi-totalité du globe. Toutefois tout n’est pas rose. Comme la montre la vidéo d’Alex!s, le multijoueur est en effet impacté par des pertes de données et autres irrégularités en grande partie dues au netcode. Des problèmes qui sur un jeu compétitif n’ont pas lieu d’être.

Vidéo d’Alex!s montrant les différents problèmes liés aux connexions.

Avec un gameplay assez rapide, l’utilisation des serveurs faite par le netcode du jeu montre ses limites. C’est pourquoi, depuis quelques saisons déjà, le jeu voit l’arrivé d’opérateurs à pièges. Des pièges qui ont pour but (indirecte) de ralentir la façon de jouer afin que le netcode puisse sans problèmes calculer et envoyer des informations aux serveurs. Mais comme vous pouvez le voir sur la vidéo, nous en sommes arrivés à un point où la simple rotation d’un bouclier de Montagne ne peut pas être assuré.
N’oublions pas non plus que le jeu est bâti sur le moteur graphique d’Assassin’s Creed, moteur qui n’est pas prévu pour du FPS et encore moins un FPS compétitif comme R6. Ce qui rend la chose compliqué, comme un netcode qui a du mal à suivre.

Compétitif et accessible, un mélange impossible ? 

Un jeu compétitif et multijoueur doit avoir en sa possession un certain nombre de cartes afin d’assurer une précision optimale. Là où les développeurs de Valorant annoncent que le jeu ne plaira pas à tout le monde, Ubisoft a pris le pari de faire de Rainbow Six Siege un jeu à la fois accessible et compétitif. Mais est-ce judicieux ?

Il y a des années de cela, les joueurs de Call of Duty avec un ping de 90 ne pouvait même pas jouer dans de bonnes conditions. Mais avec les années, l’industrie du jeu vidéo a mis en place le lag compensation. Une mécanique qui permet aux joueurs avec une connexion faible de jouer. Mais sur un jeu comme Rainbow Six Siege, l’ajout de latence supplémentaire rend le jeu déséquilibré. Par ailleurs une simple manipulation permet de changer de serveurs et région, et ainsi profiter d’un ping plus élevé et donc du lag compentation !

Le joueur doit être très proche des serveurs pour fournir des performances ultra-rapides sur les jeux de tir

Sébastien Puel – Ex Producteur Exécutif de Rainbow Six Siege

Donc après 4 ans est-il toujours normal que l’on puisse changer de serveurs sur un jeu compétitif ?

Des problèmes toujours plus présents et plus longs à être corrigés ?

Quand est-il des divers bugs, glitchs ou autres problèmes présents sur le jeu ? C’est un secret pour personne, certains de ces soucis sont la depuis la sortie du jeu, quand d’autres apparaissent avec les mise à jour. N’y a-t-il pas un souci de priorité ? Rappelons qu’il a tout de même fallu 4 ans pour corrigé les barricades. Et le correctif reste des plus simples : désactivé les morceaux qui tombaient. Correctif qui aurait pu être apporté il y a de ça plusieurs années !

Le matchmaking également, qui ne prend en compte uniquement les victoires ou défaites, mais en aucun cas les actions réalisées dans la partie. Créant ainsi un net déséquilibre. Car une personne jouant en classé avec des amis plus fort que lui depuis le début d’une saison pourra se retrouver bien plus haut que son rang légitime. Tout comme une personne de bon niveau pourra tomber dans une partie avec des alliés au niveau bien plus inférieur. Et oui, ne me dites pas que ça ne vous ai jamais arrivé de perdre une partie alors que vous étiez en 17-3, mais vos alliés n’ont pas dépassé les 3 kills ! Enfin bref vous avez compris là ou je veux en venir, le matchmaking est en réalité totalement déséquilibré et ne reflète donc pas le vrai niveau des joueurs.

Ou encore les bugs de destruction, qui comme le montre la vidéo d’Alexis ci-dessus, peut avoir un incident chez certaines personnes. Votre ennemi peut voir un mur ou une barricade ouverte alors que de votre côté, c’est fermé, vous faisant ainsi tué bêtement.
Pas besoin d’aller plus loin même si les exemples sont nombreux, vous avez compris là où je veux en venir !

Une colère globale

Non, les français ne sont pas les seuls à raller. La colère est globale. Avec une augmentation du nombre de hackeurs, glitchs et différents problèmes le jeu devient injouable. Outre nos Youtubeurs francophones ayant déjà abordé le sujet à de nombreuses reprises, le youtubeur au million d’abonnés BikiniBodhi avait lui aussi commencé à pousser des cris d’alerte en 2018. Mais avec un manque incroyable de communication de la part d’Ubisoft, lorsque le jeu fait un pas en avant c’est en réalité deux pas en arrière.

Nous nous engageons à rendre Siege amusant à jouer pendant très longtemps

Sébastien Puel – Ex Producteur Exécutif de Rainbow Six Siege

Rainbow Six Siege est indéniablement un jeu complexe. Avec des mécaniques uniques et original, il a tout pour séduire sur le papier. Le pari de faire un jeu à la fois hautement compétitif et accessible est risqué mais quelque peu réussi. Avec une Opération Health qui a corrigé 1500 bugs les saisons continuent d’apporter de nouveaux soucis. Avec les temps qui court le jeu est devenu à nouveau injouable pour beaucoup de personne. Toujours sans mode streamers, ni de mode daltonien (merci les claymores) après 4 ans, Rainbow Six Siege va à nouveau droit dans un mur. Lors du dernier Six Invitational les annonces ont coulées, et les joueurs furent emballés. Mais ce n’est pas des événements temporaires ni des Passes de Combat de 30 jours qui vont encourager les gens à rester. La nouvelle Core Team fut mise en place avec l’objectif de répondre aux attentes de la communauté. Mais peuvent-t’ils faire quelque chose avec un jeu ayant une base instable ?

Ubisoft vous avez entre vos mains une pépite tant convoitée. L’ajout de couche successives la rend peut être attractive mais le cœur de celle-ci est gravement endommagé. Nous aimons Siege, mais faite quelque chose je vous en prie.

[totalpoll id=”18340″]

T'en penses quoi ?
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
Rédigé par
Rédacteur en Chef et CM chez FPSNews, je suis le responsable de toute l'équipe et veille donc au bon déroulement de tout ce qui entour le site. Etudiant le jour et joueur la nuit, le site me permet de partager avec une communauté qui ne cesse de grandir ma passion pour les jeux vidéo.
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
TonyFPS

Bon outre le trailer de 2014 qui me fait toujours autant vriller quand tu vois la différence entre ce qui a été présenté et le jeu aujourd’hui, ce qu’on peut dire c’est qu’au moins on peut vraiment améliorer le jeu !

Comme démontré dans l’article, oui il y a des problèmes, beaucoup de problèmes quand tu prends le tout dans l’ensemble. Mais n’oublions pas que le jeu est unique et c’est ça qui nous fait kiffé. Je dois dire que ça me fait vraiment mal au cœur de voir tout ça.
C’est un jeu que j’apprécie tellement, qui plus est qui m’a fait connaitre sur Youtube. Et voir tout ces soucis, bah ça me fait chié…

J’espère vraiment que les devs vont faire quelque chose et rapidement. J’espère qu’il va s’améliorer, avoir une meilleure santé et devenir encore mieux ! Je sais pas si je rêve trop mais comme on dit l’espoir fait vivre haha l’avenir nous le dira !

Durexcell

Le jeu est en effet a une plaque tournante, il faut changer les fondations afin de sécuriser les nouveaux étages. La question est donc, est il mieux de solidifier les bases (comme ubi fait pour le moment) ou reconstruire sur des bases plus solide (Rainbow Six Siège 2). Nous savons qu’il (ubi) dispose des ressources logistique, humaine et financière pour le faire et je ne serai pas contre reclaquer 20, 30 boule dans un possible R6 2. N’oublions pas que Ubisoft est une entreprise. Elle est donc dans la recherche du gain. Si Ubisoft n’est pas sur qu’un R6 2 sera rentable, ils ne lanceront jamais le développement. On peut aussi voir que le jeu peine a recrutter de nouveau joueur (mes preuvent sont la quantité de week end GRATUIT avec de grosses réductions sur le jeu ). Il faudrai peut etre que ubi stop le développement de R6 apres l’année 6 pour etudier la possibilite d’un R6 2. Bref, c’est pas pour tout de suite ^^.(Veuillez excuser les possible fautes d’orthographe, il est trad et je suis crever ^^. En attendant, merci Tony et merci Xixi pour le fun que vous continuer de nous transmettre via vos vidéos/live. Bye ^^

Ugg Wilson

Il faudrait que ubisoft mettent une petite case quand tu appui sur start il faut une case ” faire un retour” qu’on puisse mettre un commentaire et ce que on veut signaler et il regarde dans les 24h notre parti pour voir qu’es qu’on a signalé et ban la personne qu’on a signalé si c’est légitime !

Crow78

On a également oublier le fait que sur ps4 les 3/4 des diamants, platines et maintenant même or sont clavier souris ou strike pack
Et je ne parle même pas de tous les champions sur cette plate-forme qui sont tous cs