Lion et Finka se présentent

Dans quelques jours, nous assisterons à la présentation complète de l’opération Chimera et de l’événement Outbreak. Qui dit nouvelle saison, dit aussi nouveaux agents. Nous découvrons aujourd’hui les bios des agents ainsi que leur vidéo. Première nouvelle, les deux agents sont des attaquants !

Finka

“Avoir peur d’une maladie est parfois pire que la maladie elle-même. Il n’y a pas de remède à la peur, alors soit vous vous abandonnez à elle, soit vous la combattez jusqu’à ce que l’un de vous gagne.”

Biographie

Lera Melnikova alias Finka est née en Biélorussie, trois ans après la catastrophe de Tchernobyl. A neuf ans on lui diagnostiqua une maladie du système nerveux, qui conduit à une lente dégénérescence des muscles et la perte de sensation dans les membres. Elle déménage à Novossibirsk pour étudier à l’Université et obtient un doctorat en microbiologie et en immunologie. Elle reste travailler au Laboratoire de Biotechnologie et de Virologie, et cherche à élaborer un traitement contre sa maladie à travers des médicaments et des nanites auto-dissolvants.

Approché par le FSB,  elle a rejoint l’armée avec l’objectif de devenir un béret rouge, être en première ligne pour sauver des vies en tant que spécialiste en radiologie nucléaire biologique (CBRN). Lera est devenue la spécialiste CBRN des Spetsnaz, et rejoint l’unité de Vympel sous le FSB et utilise ses nanobots pour aider son unité à survivre aux zones chaudes; elle était l’une des seules personnes capables d’adapter les nanobots à des opérateurs spécifiques.

Son travail dans la restructuration des protocoles de champs de bataille russes lui a valu d’être remarquée, et elle est devenue l’experte incontournable quand il s’agissait d’exercices conjoints avec d’autres UTC. Lera fut aider par Rainbow, et créa sa propre unité CRBN avec Olivier “Lion” Flament comme premier choix.

Capacité spéciale

Finka injecte des nanobots dans le corps de chaque agent avant une opération. Les nanites de zinc sont remplis avec un véritable cocktail pharmaceutique intégré à la structure du nanobot. Lorsqu’elle active son signal, les nanobots se désintègrent et le zinc est traité comme un nutriment par l’organisme, ce qui facilite l’absorption des médicaments. Les agents reçoivent un bonus temporaire de santé pour les remettre d’aplomb, leur donner un coup de fouet et stabiliser leur visée.

 

 

Lion

“Des gens sont morts et j’espère pouvoir me repentir pour cela, mais ce que j’ai fait, je l’ai fait pour sauver plus de vies. Je referais la même chose. C’est mon travail.”

Biographie

Olivier Flament alias Lion est né dans une famille conservatrice et aisée. Un jour ses parents ont découvert que sa petite amie était enceinte, il fut chassé du domicile familiale. Déprimé, Olivier se tourna vers la drogue et l’alcool, il fit souvent emmené à l’hôpital. Sans abri à 18 ans, il a rejoint l’armée française en désespoir de cause. Il avait besoin de but. La vie militaire était dure mais enrichissante. Il est devenu un sauveteur en combat de deuxième niveau, et a rejoint le 2ème régiment du CBRN.

Après un certains temps il rencontra son fils, Alexis, l’enfant qu’il voulait avorter. La réalité de sa décision passé le frappa de plein fouet. Olivier jura qu’il ferait tout son possible pour rectifier la douleur qu’il avait causée, alors il travailla plus dur, et chercha plus de défis. Il se qualifia alors pour rejoindre le Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) en tant qu’expert en dangers biologiques, utilisant des drones pour contrôler et maintenir des zones de quarantaine.

En 2015, il assista le personnel médical combattant l’épidémie d’Ebola. La tragédie s’ensuivit, et les décisions prises par Olivier pour des raisons de sécurité le mettent en conflit avec Doc, qui le blâme pour la mort de plusieurs membres du personnel médical sur place, y compris le collègue de Doc. La tension entre les deux continue à ce jour dans Team Rainbow.

L’ami le plus proche de Lion dans GIGN est Montagne. Quand Thatcher l’a frappé après une remarque déplacée au cours d’un entraînement, il a failli faire imploser le GIGN et le SAS.

Capacité spéciale

Le EE-One-D permet à Lion de surveiller les zones dangereuses et de maintenir les protocoles de quarantaine lors des missions. Il l’utilise pour détecter les mouvements dans une zone afin de déterminer si quelqu’un brise la quarantaine, le couvre-feu ou le périmètre.

 

 

Source : Ubisoft Blog

T'en penses quoi ?
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments