Ubisoft réorganise son équipe éditorial

Suite à une réorganisation de l’équipe éditoriale, Ubisoft annule un jeu du studio de Montréal “très avancé” !

Selon le site Virtual Games Chronicle, Ubisoft aurait effectué une réorganisation de son équipe éditoriale afin que les prochains titres proposés par le studio soit plus différents les uns des autres, en particulier les licences régulières tel Assassin’s Creed. En effet pour les amateurs des jeux du studio. Nous pouvons remarquer pas mal d’éléments réguliers quelques soit la license. Des mondes ouverts beaucoup trop grands et vides. Des divers collectibles historiques d’Assassin’s Creed jusqu’aux loots d’armes intensifs de Ghost Recon : Breakpoint. Un système de compétences très similaire ne permettant souvent que de faciliter encore plus le jeu plutôt que d’essayer de l’équilibrer avec une courbe de difficulté. Est-ce un manque de temps pour les développeurs de fournir du contenu ? Ou même de terminer leurs jeux ? Les patchs Day-One sont bien connus dans le studio, quand on voit les nombreux bugs que les jeux possèdent.

Des changements de direction artistiques

C’est bien dans l’idée de corriger ces divers problèmes et d’éviter les échecs commerciaux tels que The Division 2 et Ghost Recon : Breakpoint qu’Yves Guillemot, actuel PDG d’Ubisoft, a rejoint Serge Hascoët le patron de l’équipe éditoriale afin de gérer les étapes clés du développement des jeux. Sept vice-présidents ont aussi été désignés. Ils auront chacun pour charge une license spécifique et la possibilité de prendre plus de décision. Nous savons que parmi ses vice-présidents nous retrouvons Maxime Béland (Splinter Cell), ainsi que Tommy François et Patrick Plourde (Child of Light). Cette réorganisation est possiblement la cause de l’annulation d’un jeu inconnu il y a quelques mois. Mais il ne s’agit pas d’un aveu d’échec du studio. L’équipe qui était en charge du projet a été réparti sur les divers projets encore maintenus et certains jeux ont été retravaillés afin d’être vraiment différents des opus précédents.

L’éditeur breton veut donc se concentrer sur l’identité même de leurs jeux et les différencier. Ils vont fournir plus de temps à leurs équipes ainsi que plus de décision créative. Il ne reste plus qu’à voir si cette réorganisation aura un véritable impact sur la production des jeux retardés comme Watch Dogs : Legion.

T'en penses quoi ?
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments